Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de science des matériaux

Le Comité de Direction

Le Comité de Direction de l'iMAT se réunit plusieurs fois par mois pour soutenir et assister la direction dans la vie scientifique de l’iMAT : analyse et sélection des demandes de ressources, veille au développement des thématiques transversales et suivi du bon fonctionnement du programme.

Zoheir Aboura

Laboratoire Roberval de l'Université Technologique de Compiègne.

Le Professeur Zoheir Aboura exerce ses activités de recherches au sein du Laboratoire Roberval de Mécanique.

Ses  travaux de recherche concernent la mécanique et des mécanismes de ruine des matériaux composites. Il est responsable de l'équique Matériaux et Surface depuis 2016. Il est également Vice Président du conseil scientifique de l'Université de Technologie de Compiègne depuis décembre 2017.

Xavier Carrier

Laboratoire de Réactivité de Surface (LRS), SU

Xavier Carrier est professeur au Laboratoire de Réactivité de Surface (LRS), de Sorbonne Université.

Son travail porte sur la synthèse de matériaux inorganiques pour la catalyse hétérogène. Il a obtenu son doctorat à l'Université Pierre & Marie Curie et a passé un an à l'Université de Stanford (Californie) en tant que post-doctorant dans le département des sciences géologiques et environnementales. Ses intérêts de recherche comprennent l'utilisation de techniques spectroscopiques complémentaires pour une compréhension à l'échelle moléculaire des phénomènes physico-chimiques impliqués dans la préparation des catalyseurs supportés.

Sophie Cassaignon 

Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (LCMCP)

Sophie Cassaignon est professeur au Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris (LCMCP) de Sorbonne Université.

Son domaine de recherche est la chimie de la matière condensée et la science des matériaux. Elle est diplômée de l'Université Pierre Marie Curie (aujourd'hui Sorbonne Université) et a obtenu son doctorat dans la même institution. Elle a été chercheuse postdoctorale à l'Université de Valparaiso (Chili) et à l'école ChimieParistech. Ses intérêts de recherche sont la synthèse de nanomatériaux par chimie douce et leur utilisation dans des dispositifs de conversion (photovoltaïque) ou de stockage (batteries) d'énergie et de dépollution (photocatalyse).

Maguy Jaber

Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale (LAMS)

Maguy Jaber est professeur au Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structurale (LAMS) de Sorbonne Université.

Son domaine de recherche couvre la préparation de différents types de minéraux argileux et de leurs dérivés hybrides. Elle a obtenu son pHD à l'Université de Haute Alsace. Elle a été chercheur postdoctoral au Collège de France et professeur associé en Alsace, travaillant sur la caractérisation au niveau moléculaire des interactions entre les minéraux argileux et les polluants organiques et inorganiques. À l'Université de la Sorbonne, elle a travaillé dans le domaine de la chimie prébiotique impliquant les acides aminés et les matériaux lamellaires. Elle a développé le concept d'archéomimétisme pour la synthèse de nouveaux pigments en se basant sur des recettes historiques. Ses recherches actuelles portent sur le domaine des matériaux du patrimoine culturel, allant des fossiles aux peintures, en se concentrant sur les interactions entre les biomolécules et les matrices inorganiques et leur vieillissement accéléré.

Mathieu Salanne

PHysicochimie des Electrolytes et Nanosystèmes InterfaciauX (PHENIX)

est professeur au laboratoire de PHysicochimie des Electrolytes et Nanosystèmes InterfaciauX (PHENIX) de Sorbonne Université.

Ses recherches portent sur la modélisation des matériaux ioniques pour la production et le stockage de l'énergie. Il est diplômé en génie chimique de Chimie ParisTech et a obtenu son doctorat en 2006 à l'Université de la Sorbonne. Il développe des méthodes pour la simulation moléculaire réaliste d'électrolytes solides et liquides dans des situations pertinentes pour l'électrochimie, dans le cadre d'une bourse de consolidation du CER (projet AMPERE). Il est membre du comité consultatif de rédaction du Journal of Chemical Physics et du comité directeur scientifique de PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe, financé par l'UE).

Chrystèle Sanloup

Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC)

est professeur à l'Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC) de Sorbonne Université.

Elle est physicienne des minéraux, et ses principaux intérêts de recherche sont les propriétés chimiques et physiques des matériaux planétaires en profondeur, mais elle travaille régulièrement sur des questions de physique de la matière condensée. Elle a obtenu son doctorat à l'ENS Lyon, et a été chercheur post-doctoral au laboratoire de géophysique de la Carnegie Institution de Washington. Ses recherches portent sur l'expérimentation à haute pression et haute température combinée à des techniques synchrotron à rayons X in situ, la spectroscopie Raman et les analyses chimiques post-mortem. Les implications planétaires vont de la composition du noyau à la formation de l'atmosphère.

Abhay Shukla

Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC)

Abhay Shukla est Directeur de L'iMAT et professeur à l'Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC) de Sorbonne Université.

Son domaine de recherche est la physique de la matière condensée et la science des matériaux. Il est diplômé de l'EPFL, Lausanne, et a obtenu son doctorat à l'Université de Genève. Il a été chercheur postdoctoral et scientifique pendant plusieurs années à l'Installation européenne de rayonnement synchrotron à Grenoble, où il a développé et utilisé des méthodes de diffusion inélastique des rayons X pour les mesures de distributions d'impulsions électroniques, d'excitations électroniques et de phonons dans les solides. À la Sorbonne, il a poursuivi les travaux de spectroscopie synchrotron à SOLEIL et dans plusieurs autres synchrotrons, notamment dans des conditions extrêmes. Ses recherches actuelles portent sur le domaine des matériaux bidimensionnels. Ses travaux portent sur les propriétés électroniques, optiques et vibratoires de ces matériaux et dispositifs et sur les applications liées à ces propriétés.

Franck Vidal

Institut des NanoSciences de Paris (INSP)

Franck Vidal est professeur à l'Institut des NanoSciences de Paris (INSP) de Sorbonne Université.

Son domaine de recherche est la physique de la matière condensée et la science des matériaux. Il a obtenu son doctorat à LURE, Université Paris-Sud, Orsay. Il a été chercheur postdoctoral à l'Institut Max Planck de physique de la matière condensée à Stuttgart. Ses recherches actuelles portent sur le domaine des matériaux magnétiques. Ses travaux comprennent le développement de nouveaux nanocomposites magnétiques et l'étude de la dynamique magnétique et structurelle dans les systèmes hybrides, impliquant l'utilisation de synchrotron et d'installations X-FEL

21/10/20

Traductions :