Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Institut de science des matériaux

Sydney & SU virtual workshop - Bilan et perspectives

Cet évènement s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre Sorbonne Université et l’Université de Sydney pour stimuler les échanges scientifiques et créer des synergies entre les équipes de recherche dans différents domaines. Ainsi, la science des matériaux est la première discipline à jeter un pont solide et prometteur entre Sydney et Paris et malgré la crise sanitaire.

Un partenariat multidisciplinaire

Sorbonne Université et l’Université de Sydney ont signé un accord de coopération et échange d’étudiants en 2019. Ces deux structures internationales partagent l'ambition de développer  des projets de recherche et d'enseignement multidisciplinaires à la hauteur des défis mondiaux du XXIe siècle.  

Identifiée parmi les thématiques communes susceptibles d'offrir des collaborations solides dans des recherches de pointe, la science des matériaux est la discipline à avoir engagé des premières démarches avec Sydney en proposant aux équipes de faire une visite virtuelle des différents laboratoires à travers différents thèmes. Le but est de proposer une vision panoramique des activités pour stimuler des premiers contacts entre chercheurs.

La science des matériaux : panorama des deux université au travers de 4 thématiques

Le séminaire était divisé en quatre parties thématiques, chacune correspondant à une session de deux heures par semaines : 4 thèmes, 4 semaines, un thème par semaine.

  • L'énergie - le 14 octobre 2020
    6 interventions, 6 laboratoires, 40 participants

  • Les biomatériaux - le 21 octobre 2020
    6 interventions, 4 laboratoires, 40 participants

  • Matériaux et catalyse - le 28 octobre 2020
    6 interventions, 6 laboratoires, 28 participants

  • L'optique - le 4 novembre 2020
    6 interventions, 5 laboratoires, 16 participants

L’évènement était organisé par David McKenzie, Professeur de physique des matériaux à l’École de Physique de l’Université de Sydney et Mathieu Salanne, Professeur au laboratoire PHENIX de Sorbonne Université, membre du Comité de Direction de l’iMAT.

Les ateliers étaient réservés aux équipes de recherche de chacune des universités pour proposer une vision panoramique de chaque thème. Chaque séance a permis aux chercheurs de découvrir les spécialités de chaque laboratoire dans une thématique phare, de découvrir l’état de la science et de la recherche de part et d’autre et aussi de découvrir de potentiels collaborations ou recouvrements de recherche.
Concrètement, des premiers contacts ont été noués autour des thèmes de l’énergie et des biomatériaux et une réelle volonté de mise en oeuvre d’échanges entre laboratoires, notamment d’échantillons, s’est exprimée. Le programme, les intitulés des séminaires, les intervenants et prochainement les slides et les vidéos sont consultables sur le site de l’iMAT.

Prochaines étapes

  • La mise en ligne des slides et des vidéos de chaque présentation.
  • Une session d’information virtuelle organisée par la Direction du Développement International sur les possibilités de financement entre l’Australie et la France aura lieu le jeudi 3 décembre de 8 à 9 heures (heure de Paris) : l’événement mettra en avant les opportunités pour les chercheurs et pour les étudiants.

13/01/21

Traductions :